Ma philosophie

Le WA… concept Japonais qui considère qu’il faut vivre en harmonie avec ce qui nous entoure, que chaque chose, chaque être, chaque mot, chaque geste doivent être à la place qu’ils doivent occuper, pourrait être une partie de ma philosophie.

Mais toute médaille a son revers et le WA n’y échappe pas… s’il apporte en effet une certaine sérénité, une certaine paix de l’esprit en évitant toute situation conflictuelle, le risque est que les émotions négatives soient refoulées.

Où vont les mots que l’on ne dit pas… ?

Nous savons aujourd’hui que bon nombre de maladies proviennent d’émotions refoulées, de non-dits qui finissent le plus souvent par s’exprimer sous forme de problèmes de santé.

A l’image du yin et du yang, tout côté positif doit avoir, à mon sens et si l’on veut maintenir un certain équilibre, son côté négatif. Certes le WA évite les conflits mais les conflits sont parfois nécessaires car ils font partis de notre apprentissage, ils nous permettent d’évoluer… aussi douloureux soient-ils…

Et l’évolution n’est-il pas le propre de l’homme ?

Tout individu évoluera tout au long de sa vie mais cette évolution sera dépendante de nombreux facteurs.

Certains évoluerons dans un milieu favorisé et atteindront facilement leurs objectifs et d’autres n’auront pas cette chance et auront plus de difficultés à les atteindre.

Certains auront même du mal à définir leurs objectifs n’ayant qu’une vision très limité de leurs possibilités en étant enfermés dans leur zone de confort.

Même s’il ne nous est pas possible de choisir lorsque nous sommes enfants et que nous sommes totalement dépendants de notre famille et de notre entourage, il n’en est pas de même lorsque nous commençons à être indépendants et ce sera notre façon de penser et de fait, notre vision du monde, qui influencera fortement notre évolution.

Si, effectivement, le WA est une partie de ma philosophie de vie, une phrase pourrait résumer une autre partie :  « l’important ce n’est pas ce que tu apprends mais ce que tu feras de ce que tu apprends… »

J’ai eu la chance (et j’ai encore cette chance aujourd’hui…) d’avoir pu me former, tout au long de mon chemin, pour acquérir un certain « savoir » et d’avoir rencontré des personnes qui m’ont aidé à transformer ce savoir en « savoir être » qui est tout aussi important, savoir et savoir-être permettant d’affronter de nombreuses situations avec beaucoup de recul et en essayant de garder une certaine sagesse, même s’il est vrai que parfois cette sagesse peut être mise à mal dans certaines situations. La vie est loin d’être un long fleuve tranquille…

Avoir la possibilité de pouvoir transmettre ce savoir en essayant d’éveiller les consciences des personnes qui le souhaitent est pour moi et restera pour moi un de mes objectifs de vie.

Pas toujours évident de changer chez certaines personnes leur vision du monde mais quel plaisir lorsque vous avez enfin cette prise de conscience qui va les transformer et très certainement transformer leur vie.

« Une prise de conscience est comme le soleil, lorsqu’il brille sur les choses, elles sont transformées… » (Thich Nhat Hanh)